Le drapeau SS avec les ultras du Borussia fait sensation

Mönchengladbach « Sottocultura » ne veut pas s’exprimer directement. Cependant, le FPMG Supporters Club rapporte que les ultras du Borussia n’ont pas remarqué les signes interdits en prenant la photo. Le club se dissocie.

Les habitués du stade connaissent les éclaboussures de couleur violette dans la courbe. Borussia-Ultras sont amis avec leurs homologues du club roumain ASU Politehnica Timisoara (anciennement FC Politehnica). Depuis dix ans maintenant, ce qui a été célébré le week-end dernier en Roumanie. Lors de cette réunion, une photo de groupe a été prise, dans laquelle un détail a fait sensation : à droite, des hommes brandissent un drapeau avec le crâne et les os en croix SS, ce qui est interdit dans ce pays, et par-dessus il est probablement écrit le slogan SS également punissable « Mon honneur signifie fidélité » en roumain. « Dégoûtant, sans si ni mais », écrit un utilisateur. Quelqu’un d’autre dit : « Je suis horrifié. »

Ottocultura en tant qu’invitée de ses amis de Poli Timisoara. Les 10 ans d’amitié ont été célébrés et le crâne et les os croisés SS sur le côté droit de l’image pic.twitter.com/5emfSRW99e
– Hipster Her-Man (@HipsterHeman) 30 mai 2018

L’ultra-groupe Gladbach « Sottocultura » ne veut pas se prononcer directement sur l’affaire. Dirk Kramer, porte-parole du FPMG Supporters Club, dit à notre rédaction que les Ultras eux-mêmes sont très contrariés par la photo et le message qu’elle envoie. Le fait que le drapeau ait été hissé au moment de l’enregistrement ne serait donc pas connu d’eux. Les deux hommes appartiennent également à un troisième groupe, c’est-à-dire pas à Timisoara non plus.

C’est des conneries car cela donne l’impression que les fans du Borussia s’identifient à ces points de vue », explique Kramer, porte-parole du Supporters Club. « Cela nous ennuie. Comme ce n’était pas le premier incident de ce genre, nous demandons donc une question plus précise de savoir avec qui vous resterez à l’avenir. » Kramer fait allusion à une photo prise il y a trois ans lors d’un tournoi en salle. Il y a aussi les ultras du Borussia et de Timisoara – et quelques hommes qui semblent montrer le salut hitlérien. A cette époque, « Sottocultura » s’exprimait même publiquement. « Les deux parties ont confirmé que les mains levées n’étaient pas des salutations fascistes, ont-ils dit. « Nous voyons le risque d’interprétation erronée de la photo et nous nous en excusons de cette façon. »

Et que dit Borussia au sujet de l’incident actuel ?

Tous ceux qui visitent notre stade savent ce que représente le Borussia Mönchengladbach », a déclaré Markus Aretz, directeur des médias de notre rédaction. « Vous pouvez lire les messages sur le toit de la tribune. Et c’est aussi dans le code des fans. Ceux qui se montrent avec des groupes de pensée différents n’agissent pas dans le sens du Borussia et de ses fans. »

A propos de Pierre 121 Articles
Bonjour ! Je m'appelle Pierre et je suis passionnée par le monde de la presse et l'actualité. Je poste des articles sur des tas de sujet alors je vous souhaite une bonne lecture !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*