Le prix élevé de la survie

41 000 euros par an

Le patient est trop cher pour les pays en développement.

Mais l’expropriation par brevet n’aurait pas été la seule solution.

A propos de Pierre 121 Articles
Bonjour ! Je m'appelle Pierre et je suis passionnée par le monde de la presse et l'actualité. Je poste des articles sur des tas de sujet alors je vous souhaite une bonne lecture !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*