Les différents degrés et leurs significations

M. A.

Maîtrise en arts : L’abréviation M. A. signifiait autrefois « Magister Artium », où l’on étudiait en général deux matières parmi un large éventail de matières. Aujourd’hui, les cours menant à la maîtrise sont souvent axés sur un seul sujet. Le titre est décerné aux diplômés de maîtrise en arts appliqués, en théologie, en linguistique, en études culturelles et en sciences sociales. Les diplômés en sciences du sport reçoivent également une maîtrise ès arts. Certaines universités ont aussi des études en économie qui mènent à un M.A.. La condition préalable est habituellement le baccalauréat ès arts.

M. F.A.
Maîtrise des beaux-arts : Ce titre est décerné, par exemple, aux diplômés en peinture ou en sculpture. Contrairement à la maîtrise en arts, les diplômés en arts libéraux et en beaux-arts la portent. En plus d’un baccalauréat approprié, les étudiants intéressés doivent souvent soumettre un portfolio de leurs propres travaux ou passer d’autres examens d’entrée pratiques. Les programmes de maîtrise en beaux-arts se concentrent moins sur les travaux de semestre ou les examens écrits. Les méthodes d’enseignement et d’apprentissage sont plutôt de nature plus pratique. Par exemple, les artistes en herbe apprennent à concevoir des expositions et à y présenter leur art.

M. Sc.

Maîtrise en sciences : Pour de nombreuses matières scientifiques et mathématiques ainsi que pour les matières médicales qui ne mènent pas à la profession médicale, il y a la maîtrise ès sciences. Dans certains programmes d’études en commerce ou en génie axés sur la recherche, elle est également accordée. La condition préalable est souvent un baccalauréat en sciences avec une matière appropriée.

M. Mush.

Maîtrise en musique : Les universités de musique décernent le « Master of Music » en deux variantes : Dans le domaine pratique, on est formé sur un instrument ou dans un style musical. Les études théoriques comprennent des sujets tels que la pédagogie musicale. Les diplômés travaillent comme musiciens professionnels, professeurs de musique ou directeurs de salles de festivals.

M. Serré.

Maîtrise en ingénierie : L’objectif principal de ces cours est de démontrer la pertinence pratique des cours d’ingénierie dans les hautes écoles spécialisées et les universités techniques. Les universités classiques décernent principalement à leurs ingénieurs le « Master of Science. »

LL. M.

Maîtrise en droit : L’abréviation signifie Legum Magister, ce qui signifie « Master of Rights ». Le double L représente la majorité du mot latin « Lex », c’est-à-dire « droite ». Le titre est largement utilisé et respecté dans les pays anglophones, mais en Allemagne, il est plutôt considéré comme une qualification supplémentaire ou une spécialisation après les examens légaux d’État. Cependant, si vous souhaitez devenir juge, avocat ou procureur, vous ne pouvez pas vous soustraire à l’étude classique du droit qui s’accompagne d’un stage juridique et d’un examen d’État.

M. Ed.

Maîtrise en éducation : La maîtrise en éducation est un pas important vers la profession enseignante. Il remplace le premier examen d’État dans la plupart des États fédéraux, et on peut commencer par le service préparatoire, donc le Entreprenariat. Pour devenir enseignant, vous devez passer le deuxième examen d’État après votre stage juridique. La condition préalable à la maîtrise en éducation est un baccalauréat en éducation. Si vous voulez essayer le B.Sc. ou le B.A., vous devez compenser les cours manquants en sciences de l’éducation et l’expérience pratique en enseignement dans certaines circonstances.

A propos de Pierre 133 Articles
Bonjour ! Je m'appelle Pierre et je suis passionnée par le monde de la presse et l'actualité. Je poste des articles sur des tas de sujet alors je vous souhaite une bonne lecture !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*